Skip to main content

JAMES BOND ET TRIUMPH MOTORCYCLES

Un nouveau partenariat exaltant qui réunit deux icônes britanniques.

No time to die rehearsals set with the scrambler 1200 and Tiger 900 rally movie bikes and the new defender

 

 

Tiger 900 et Scrambler 1200 apparaissent dans certaines scènes d’action clés du 25e James Bond Mourir Peut Attendre. Un partenariat majeur entre Triumph Motorcycles et EON Productions a été annoncé en décembre 2019.  

Pour la toute première fois, deux grandes icônes britanniques sont réunies : l’agent 007 et Triumph Motorcycles.

Entrez dans les coulisses de ce partenariat avec une interview exclusive de Lee Morrison, le coordinateur des cascades, qui nous raconte comment le Scrambler 1200 et le Tiger 900 s’en sont sortis pendant le tournage.

 

 

James Bond movie IMAX poster

MOURIR PEUT ATTENDRE

Le 25e James Bond a été tourné en 2019 dans différents lieux, dont la Jamaïque, la Norvège, l’Italie et le Royaume-Uni. Triumph est le seul constructeur de motos partenaire du film.  Il s’agit de notre premier partenariat avec un film James Bond et nous rejoignons plusieurs autres partenaires célèbres, dont Jaguar Land Rover.  

La marque Triumph est connue depuis de très nombreuses années pour concevoir, développer, et fabriquer des motos premium offrant des performances, des compétences et une maniabilité hors du commun.  Puisque le scénario de Mourir peut attendre et l’équipe des cascades du film exigeaient des motos ultra-performantes pour certaines scènes d’action clés, Triumph était le parfait choix. 

 

 

 

À l’instar du personnage créé par Ian Fleming, Triumph Motorcycles possède une solide et inimitable authenticité britannique à l’écho international, qu’elle a modelée et démontrée au fil des années. Ces caractéristiques communes font de Triumph Motorcycles un partenaire idéal pour la franchise James Bond.

 

 

 

Pendant des mois, l’atelier de design de Triumph a collaboré dans le plus grand secret avec l’équipe des cascades du film afin de configurer plusieurs motos spéciales, dont des préparations custom des modèles Tiger 900 et Scrambler 1200 capables de résister à des scènes d’action survoltées et de satisfaire les meilleurs cascadeurs professionnels.

Lee Morrison, le coordinateur des cascades était un membre clé de l’équipe de production du film. Nous lui avons demandé pourquoi il avait choisi les motos Triumph pour les scènes d’action clés de James Bond :
Lee Morrison standing next to the Tiger 900 Rally Pro

« TOUTE L’EQUIPE DES CASCADEURS ONT TRES VITE COMPRIS QUE CES MOTOS ETAIENT INCROYABLES. »

Scrambler 1200 bond edition for the Behind the scenes

 

 

« Tout d’abord, en tant que coordinateur des cascades, je dois m’assurer que l’action est réalisable avec la moto envisagée.  Est-elle suffisamment agile et puissante pour permettre aux cascadeurs de faire ce que je leur demande ?  Mais aussi, et c’est très important, s’intègre-t-elle de manière crédible à l’histoire du film ?

« Nous adorions le look du Scrambler 1200 et nous savions déjà qu’il apparaitrait dans Mourir peut attendre, mais Triumph nous a ensuite proposé plusieurs prototypes d’une moto qui n’avait pas encore été lancée à l’époque, le Tiger 900.  Toute l’équipe des cascadeurs a très vite compris que ces motos étaient incroyables.  Nous avons usé et abusé du mode Off-Road Pro avec ces motos et c’était fantastique... absolument extraordinaire. »
 

 

Qu’est-ce qui vous a plu dans le Tiger 900 ?    
« Nous avons passé beaucoup de temps sur le Tiger. Il est tellement bien équilibré.  Vous pouvez vraiment vous éclater avec cette moto.  J’ai récemment participé à un essai média du Triumph Tiger 900 au Maroc. Une fois le régulateur de vitesse enclenché, vous êtes très à l’aise sur une vraie moto de touring.  À l’autre bout du spectre, désactivez tous les systèmes, optez pour le mode Off-Road Pro, et vous redécouvrirez la position, les repose-pieds, le guidon, jusqu’à l’angle de chasse de la moto. Tout est parfait.  Le Tiger 900 est une moto qui donne vraiment confiance. Il vous permet de pousser l’expérience à fond et de prendre toutes les libertés que vous voulez : vous mettre debout pour drifter en troisième, faire une roue arrière au ralenti ou le faire déraper en mode superbike.  Sincèrement, je pense que c’est l’une des meilleures motos qu’il m’ait été donné de piloter. Il est génial. » 

 

Et qu’est-ce qui vous a plu dans le Scrambler 1200 ?
« Il est tellement fun !  Grimpez dessus, mettez les gaz, et vous vous éclaterez tout de suite.  Je coupe tous les systèmes [mode Off-Road Pro] et je le pilote comme un motocross. Plaisir garanti !  Avant le tournage, je me souviens que j’avais peur qu’on ait des problèmes électriques... Je n’avais pas réalisé que chaque branchement est totalement étanchéifié pendant la procédure de test Triumph. C’est plutôt rare chez les constructeurs.  Je n’ai pas eu une seule panne de tout le tournage avec ces connexions électriques. Pourtant, ça a été intensif, on a franchi des gués et des rivières avec 10 cm, 15 cm, et même jusqu’à 45 cm de profondeur.

 

« Pour le film, on a vraiment poussé le Scrambler 1200 dans ses retranchements. Ce que je veux dire, c’est qu’on l’a piloté de la façon la plus agressive possible, on l’a fait monter dans les tours sur du tout-terrain hyper exigeant en Écosse, on a drifté sur des chaussées très glissantes à Matera [Italie], on a passé des marches à pleine vitesse en 3e, on lui a imposé des changements de direction brutaux, des sauts... Il a tout subi, et il a été brillant. »  

 

 

Quelle a été la scène de cascade à moto la plus difficile ?

« Rappelons quand même que les cascadeurs sont des professionnels. Pour le Tiger, c’est probablement la scène de course-poursuite à grande vitesse en Norvège, où nous devions rebondir contre le flanc des voitures.  C’était génial de pouvoir suivre et diriger mon cascadeur principal à moto, de l’encourager en permanence tout en lui indiquant de se mettre à hauteur de Bond, de frapper sa porte, de couper par-derrière.  À un moment donné, le Tiger a dû sauter par dessus une voiture avant de passer sous un hélicoptère.  Pour pouvoir faire tout ça en direct en parlant dans une oreillette, il faut une confiance énorme dans sa moto, ce qui prouve sa qualité incroyable. »

 

 

 

TIGER 900 BOND EDITION

Édition limitée à 250 unités, les motos Tiger 900 Bond Edition sont toutes numérotées et célèbrent l’emblématique partenariat britannique entre James Bond et Triumph.

Prix À Partir De 19.200,00 €

Tiger 900 Bond Edition

Scrambler 1200 Bond Edition

Toute première moto officielle James Bond et édition limitée numérotée ultra-rare, le Scrambler 1200 Bond Edition combine toutes les performances et les capacités exceptionnelles du modèle haut de gamme Scrambler XE, des détails plus haut de gamme et un superbe design 007 exclusif.

Toutes Vendues

Triumph Scrambler 1200 Bond Edition

Synopsis:

Dans Mourir peut attendre, James Bond a quitté les services secrets et coule des jours paisibles en Jamaïque. Mais sa tranquillité est de courte durée, car son vieil ami Felix Leiter de la CIA vient solliciter son aide. Sa mission, qui est de secourir un scientifique kidnappé, va se révéler bien plus compliquée que prévu et mener James Bond sur la piste d’un ennemi mystérieux possédant une nouvelle technologie particulièrement dangereuse.